Nouveautés HARLEY DAVIDSON

Nouveauté 2020 moto : Harley-Davidson Pan America

Nouveauté moto : Harley-Davidson Pan America

Un nouveau twin Revolution Max en 1.250 cm3

Le trail américain lancé d'ici fin 2020

Nouveauté moto : Harley-Davidson Pan AmericaComme chaque année, Harley-Davidson a déjà présenté son millésime 2020 à la fin de l'été, mais cette année le constructeur de Milwaukee avait gardé quelques surprises dans ses valises pour sa venue à Milan sur le Salon EICMA. Harley vient ainsi de présenter pour la première fois au public sa nouvelle plateforme moteur Revolution Max et deux futurs modèles assez attendus, notamment le premier trail du constructeur.

La Harley-Davidson Pan America s'est ainsi présentée au public présent à Milan dans une version encore non définitive. Le modèle est suivi de près, car il marquera l'arrivée du constructeur US sur un tout nouveau segment où peu de personnes auraient imaginé le voir il y a encore quelques années.

En revanche, le V-Twin à 60° Revolution Max commence de son côté à faire parler de lui. Dans sa version de 1.250 cm3, celle qui équipera le trail Pan America, on sait ainsi que ce bloc "compact et léger" développera plus de 145 chevaux et un couple de plus de 122 Nm.

Harley-Davidson Bronx

Harley-Davidson Bronx 2020

 

 

 

2020 Nouveauté moto : Harley-Davidson Bronx
Un nouveau twin Revolution Max de 975 cm3 Harley-Davidson a également révélé quelques informations sur le bicylindre en V à 60° Revolution Max à refroidissement liquide. Sur la Bronx, la version de 975 cm3 sera ainsi capable de délivrer 115 chevaux et un couple de plus de 94 Nm.

HARLEY-DAVIDSON LOW RIDER S 114 : DESIGN & FABRICATION

Une finition « black » (moteur, échappements, habillage), des roues dorées (en hommage aux roues en magnésium des F1 et des Nascar des années 70, ça c’est pour le côté performance), une allure ramassée soulignée par le contraste entre la selle basse et la petite tête de fourche (l’instrumentation est sur le réservoir), la Low Rider S 110 annonçait la couleur. Pour le 114, on garde les fondamentaux, même si ça change sérieusement dans les détails. Fini la balle paire d’amortisseurs, le système est désormais confié à un seul élément, posé sous la selle et invisible. De même, en reprenant à son compte le cadre du Fat Bob, la Low Rider S 114 dispose d’un angle de chasse refermé (on passe de 30 à 28°), mais là, c’est moins évident à l’œil nu. Nouveauté de l’année, l’introduction d’un second coloris, un gris qui, de mon avis, lui va assez bien au teint ! Bref, en passant de Dyna à Softail, la Low Rider S ne perd pas au change ; à un détail près, car le gros filtre à air déporté de la 110, ça avait une sacré gueule, un peu comme la bosse sur le capot des Muscle Car US à laquelle elle rend aussi hommage.

HARLEY-DAVIDSON LOW RIDER S 114 : MOTEUR

Le 110 était fort agréable, d’une personnalité généreuse, souple, vif, rempli, plaisant à l’attaque comme en cruising, bien servi par une boîte précise et ferme comme il le faut, avec une sonorité pleine et profonde à la fois. Bref, le kif. En prenant 4 cubic inches (à la louche, 70 cm3), le 114 mérite encore tous ces compliments, même si, avec le souvenir de l’époque, il me semble avoir trouvé le 110 encore un poil plus généreux en sensations, peut-être parce que le deux soupapes distille un charme à l'ancienne, et que ce 114 à 4 soupapes, est lui, plus moderne. Néanmoins, voici un gros bloc qui épate car malgré sa forte cylindrée unitaire, il est capable de musarder en ville en quatrième sur un micro filet de gaz, tout en allant chercher plus de 5000 tr/mn lors des fortes relances en sortie de courbe. Si Harley-Davidson annonce le plus gros couple jamais monté sur un Low Rider, le passage de 110 à 114 reste cependant mesuré en termes de performances pures. Sachant que la lecture des fiches techniques Harley, côté perfs, se révèle parfois un grand moment de solitude, on avait 94 ch et 156 Nm sur le 110, on en a 93 ch et, selon les sources, 155, 156 ou 160 Nm sur le 114. C’est donc plus stagnant qu’autre chose, et si le principe du passage des Dyna aux nouveaux Softail était de gagner en légèreté et en rigidité, question poids, on est quand même passé de 293 à 295 kilos à sec. En gros, c’est kif kif. Mais comme on avait bien kiffé l’ancienne, on est content de retrouver la nouvelle. 

Bref, pour conclure, ce 114, il colle toujours parfaitement bien à la personnalité de ce Low Rider S ! 

HARLEY DAVIDSON LOW RIDER'S 2020 NEW

Nouveautés HARLEY DAVIDSON 2020

Comme il est de coutume au mois d’août, Harley-Davidson a levé le voile sur les nouveautés de sa gamme pour 2020. Au menu : l’arrivée de la LiveWire, le retour de la Low Rider S et la présentation du nouveau Road Glide Limited et du CVO Tri Glide !

Pour 2020, Harley-Davidson mise beaucoup sur sa nouveauté électrique LiveWire, faisant de la firme de Milwaukee le premier gros constructeur mondial à sérieusement investir le créneau. Une machine dont nous vous avons déjà beaucoup parlé. Mais la marque américaine n’abandonne pas ses basiques pour autant et nous offre une nouvelle version de la Low Rider S. Un gros custom sportif, power cruiser, qui avait connu un beau succès avec son couple XXL avant de disparaître du catalogue et fait donc son retour dans une version remise au goût du jour. Une machine dont les performances sont mises en avant avec en premier lieu son moteur Milwaukee-Eight® 114 rageur, mais aussi une partie cycle plutôt affutée au regard des standards de la marque et notamment un châssis censé offrir une meilleure maniabilité et des suspensions haut de gamme.

Nouveauté 2019 Harley Davidson Electra glide standard.

2019 Harley Davidson Electra glide standard quick look

 

La Harley-Davidson Electra Glide Standard 2019 va donc à l’essentiel : Couleur noire uniquement, moteur bicylindre Milwaukee Eight 107 (1745 cm3), pare brise semi haut, sacoches rigides, freinage Brembo ABS interconnectés, selle monoplace, un régulateur de vitesse, le démarrage sans clé et une boîte à gants pour remplacer le système audio… Et basta.

Voilà qui fait de la FLHT une routière essentielle, presque basique pour une Harley-Davidson et qui apportera des plaisirs simples en matière de custom voyageur. Assurément, elle restera séduisante en agrément grâce à son centre de gravité bas (garde au sol 120 mm), les pulsations parfaitement adaptées de son gros twin pour le tourisme et son poids (372 kg en ordre de marche) relativement raisonnable pour la catégorie. Son prix ? 24 990 €, cela reste élevé, bien entendu, mais plus accessible qu’une Street Glide qui débute à 27 110 € et qui n’a pas cessé de voir son équipement s’enrichir (système audio Boom Box GTS avec navigation GPS) et aussi très proche de la fameuse Road King Standard affichée à 24 790 €.

Harley-Davidson CVO 1920 LIMITED FLHTKSE 2019

 

Date de dernière mise à jour : 08/11/2019

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !